samedi 29 décembre 2001

PARCOURS



YVETT ROTSCHEID
scénographe & artiste plasticienne


« Que serions nous donc sans le secours de ce qui n'existe pas ? Peu de chose, et nos esprits bien inoccupés languiraient si les fables, les méprises, les abstractions, les croyances et les monstres, les hypothèses et les problèmes de la métaphysique ne peuplaient d'êtres et d'images sans objets nos profondeurs et nos ténèbres naturelles. » P. Valéry


Formée aux arts visuels et à la scénographie, diplômée des Beaux-Arts de Bordeaux et de l'Ecole Supérieure d'Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg, je conçois depuis de nombreuses années des projets performatifs, des scénographies et des œuvres plastiques.

A travers ces différents champs de création, je m'intéresse à la mémoire comme lieu d'interrogation de l'expérience humaine, de sa substance et de notre devenir. Conférant à l'espace la fonction d'outil de vision, j'élabore des dispositifs, des protocoles qui architecturent et transforment notre perception ; l'invisible devient tangible, le vécu se mêle à l'inconscient et l'ombre des rêves brouille la matérialité du réel. J'expérimente la potentialité d'un glissement entre acte scénique et geste plastique, entre langage, pensée et forme, entre figuration et abstraction...

Inscrite dans la transversalité des pratiques artistiques, ma démarche s'appuie sur la rencontre avec l'autre, ses paroles, son histoire, son rapport au monde. Je travaille sur la relation entre la nature profonde de l'esprit et la matière sensible. L'exploration des paysages flottants de la mémoire, des identités plurielles, fragiles, des mystères et forces de vie, engendre des constructions intimes dans l'espace du carnet, dans le format d'une feuille et en volume dans des lieux plus vastes. Traversées par un mouvement dialectique, les différentes productions de ce corpus communiquent par propagation et expansion. D'un projet performatif ou d'un dispositif scénique naissent des formes picturales et sculpturales qui, libérées des contraintes particulières de la scène mais cependant héritières d'un travail qui place la présence humaine au centre de son processus, interrogent la trace, l'énergie, le souffle et l'inscription de l'expérience sensorielle et vivante.

Chemin faisant, je compose patiemment et avec persévérance un univers poétique, tranchant, peuplé de fantômes, de vestiges du temps, de constructions fragiles, d'histoires et de désirs.